Second souffle

Une fois la greffe effectuée et acceptée par le corps, le malade retrouve petit à petit la santé.
Ce collier est fait principalement de tissu, du coton blanc. Dans un premier temps, comme le corps malade, il est compressé, oppressé. La maladie, symbolisée par le ruban noir le maintient sous tension. Lorsqu’on l’en libère, le collier réagit, bouge, se déploie. Il semble vivre. Complètement débarrassé d’elle, il retrouve sa forme d’origine. C’est une seconde naissance.

Pour le patient, la guérison est l’étape ultime. Après avoir surmonté de nombreux obstacles, il peut enfin reprendre une vie presque normale.